Évolutions possibles

Devenir soigneur animalier est un rêve pour beaucoup d’amoureux de la nature et du monde animal. Prendre soin d’éléphants, de rhinocéros, de lion ou de tigre, est évidemment un métier pour le moins passionnant et hors du commun. Généralement, on sera donc heureux d’obtenir une place dans un parc zoologique, et on la gardera le plus longtemps possible. Cependant, l’âge avançant, une certaine forme de lassitude, ou encore une situation financière pas géniale, peuvent nous donner envie d’évoluer et de changer de métier. Voici donc quelques évolutions possibles pour un soigneur animalier.

evolution soigneur animalier

Chef animalier

Vous connaissez parfaitement le métier de soigneur animalier, quoi de mieux donc que de diriger une équipe dans un parc zoologique. Vous serez en charge de l’organisation du travail des divers soigneurs animalier, et vous devrez contrôler que tout se passe aussi bien que possible.

C’est généralement aussi le chef animalier qui intervient lorsqu’il est nécessaire d’anesthésier un animal à l’aide d’une sarbacane ou d’une carabine un animal. Il est le second œil, après le soigneur animalier qui s’assure du bien-être et de la sécurité des animaux. Il passe la plupart de son temps sur le terrain et peut participer à des animations avec le public.

Les formations de chef animalier se font généralement dans les mêmes centres que ceux des soigneurs animaliers, c’est en réalité la même formation avec des cours de management supplémentaires. En terme de salaire, un chef animalier débutant gagne autant qu’un soigneur animalier, mais il peut augmenter entre 1 800€ et 2 100€ par mois, rarement plus.

Responsable de zoo privé

Le chef animalier, connaît parfaitement la gestion de la partie « terrain » d’un zoo. C’est une qualité indispensable pour devenir responsable d’un zoo privé. Vous serez à la tête du zoo, et superviserez donc tous les aspects de la structure interne. Il faudra mettre en place la politique de management et encadrer toute l’équipe. Bien sûr, il y a un travail de contrôle pour s’assurer du bon fonctionnement de l’établissement.

Il faut également s’assurer de la bonne gestion de la comptabilité pour que le budget alloué soit parfaitement utilisé. La partie administrative est donc particulièrement importante, mais c’est aussi au responsable qu’incombe le bon confort des animaux. Il définit, avec son équipe, les installations, afin qu’elles soient les plus adaptées possible. Enfin, il définit la thématique du parc, et il veille à la diversité des espèces.

Il faudra passer une VAE après plusieurs années en tant que soigneur animalier ou chef animalier, et pour certifier d’un Bac +3 minimum. Bien sûr, si les postes de soigneurs animaliers sont déjà rares, alors ceux de responsables de parcs privés le sont encore plus, mais le salaire est forcément bien meilleur.

Auxiliaire de santé animale

Le travail de soigneur animalier réclame une très bonne condition physique. Après quelques années, ce métier peut se montrer fatiguant, et l’âge avançant il peut-être bon de se reconvertir an auxiliaire de santé animale, ou autrement dit, en assistant vétérinaire.

Vous devenez alors le bras droit du vétérinaire, et participez sur tous les fronts de la clinique pour animaux. L’auxiliaire de santé animale à un poste très important et les tâches sont variées. L’accueil du client, la prise en charge de l’animal, mais également la préparation des commandes ou encore l’assistance du vétérinaire pendant les opérations chirurgicales. Il faut donc être très polyvalent, pour devenir un des maillons essentiels de la clinique vétérinaire.

Pour devenir assistant vétérinaire, il faudra suivre un cursus d’auxiliaire vétérinaire qualifié ou d’auxiliaire spécialisé vétérinaire. Concernant le salaire, il débute à 1 600€ et peut augmenter selon la charge de travail de la clinique.