Rémunération soigneur animalier

Si vous êtes sur cette page, c’est probablement que le métier de soigneur animalier vous intéresse. C’est en réalité un emploi très demandé, il est évident que travailler au milieu d’animaux sauvages est un rêve pour tous les amoureux de nature. Cependant, pour se faire une idée sur l’attractivité d’une carrière professionnelle, il faut également connaître le niveau de rémunération. Si vous rêvez de voitures de luxe et de voyages tous les 3 mois, vous pouvez oublier de suite ce métier, il s’agit du travail de passionné, et comme souvent dans ces cas-là, le salaire n’est jamais énorme.

remuneration soigneur animalier

Salaire d’un soigneur animalier

Le salaire moyen d’un soigneur animalier en France est de 1 466€ par mois. Les débutants commencent toujours au SMIC ou à peine un peu plus, et ils verront leur rémunération augmenter en même temps que les responsabilités et l’expérience. Si vous comptiez faire fortune, vous n’êtes donc vraisemblablement pas au bon endroit.

Il y a cependant des possibilités d’évolution dans une carrière, mais elles sont relativement rares. En effet, il y a déjà très peu de places de soigneur animalier dans les 400 zoos de France, puisque simplement 1 à 5 postes sont proposés chaque année sur tout le territoire. Pour les évolutions, c’est donc tout aussi difficile voire même plus compliqué. On peut tout de même espérer devenir Chef animalier, et gérer une équipe de soigneur animalier, le salaire peut alors grimper à 2 100€. Pourquoi pas également, grâce à une très grande expérience, devenir responsable d’un zoo privé ? Le salaire sera relatif au zoo en question, mais généralement il sera beaucoup plus élevé que celui d’un soigneur animalier.

Les conditions de travail

C’est un métier physique, et qui peut être difficile sous de nombreux aspects. Les animaux ne prennent jamais de vacance, et il faut donc travailler très souvent les week-ends et les jours fériés. Dans certaines situations, pour des accouchements notamment, il faudra être d’astreinte parfois de nuit. Enfin, il ne faut pas compter ses heures, et il faudra quelques fois rester 2 ou 3 heures de plus alors que ce n’était pas prévu.

C’est évidemment le prix à payer pour vivre de sa passion. Généralement, malgré la plupart de ces contraintes, les soigneurs animaliers aiment leur métier et ne souhaitent en changer pour rien au monde. Ce n’est donc pas un métier toujours facile, tout n’est pas parfait, mais c’est un travail hors du commun qui rend la vie bien plus excitante.